Responsabilité Sociale des Entreprises

INTRODUCTION

Dans un monde où les entreprises jouent un rôle central dans la façon dont la société fonctionne, la notion de Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) est devenue une pierre angulaire de la gestion d’entreprise moderne.

Depuis quelques années maintenant, elle est au cœur des débats. Son importance est telle qu’elle anime les discussions à tous les niveaux, des gouvernements aux conseils d’administration des entreprises. La RSE ne se limite plus à de simples bonnes intentions ; elle est désormais encadrée par des lois au niveau des Etats et de réformes de gouvernance, de stratégies, voire d’innovation au niveau des entreprises. Des normes telles que l’ISO 26000, qui régissent les pratiques en matière de RSE, ou la SA 8000, qui définit des critères sociaux et éthiques, émergent pour guider les entreprises dans leur engagement sociétal.  On remarque aussi que de plus en plus d’entreprises communiquent sur leur politique RSE et certaines vont jusqu’à se faire labeliser à ce sujet.

Il est donc intéressant d’explorer ce sujet afin de saisir pleinement sa portée. Dans un premier temps, nous examinerons la nature même de la RSE et ses implications, avant d’aborder les avantages qu’elle offre aux entreprises qui l’embrassent. Enfin, nous nous pencherons sur les particularités du contexte nigérien en matière de RSE.

Haut du formulaire

LA NOTION DE LA RSE ET SES ENJEUX

Plusieurs auteurs ont donné des définitions plus ou moins semblables de la RSE, mais la définition qui semble être la plus pertinente est celle de la Commission européenne qui définit la RSE comme « l’intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec les parties prenantes ». Cette approche va au-delà du simple objectif de maximisation des profits pour englober un engagement envers la société et l’environnement dans lequel l’entreprise évolue.

Il s’agit alors pour une entreprise au-delà des impératifs de réalisation du profit, de prendre en compte des questions environnementales et sociales. En d’autres termes, en plus de la richesse créée pour ses propriétaires, elle doit également créer de la valeur pour la société et pour ses parties prenantes. Cela implique une gestion responsable des ressources naturelles, une promotion de bonnes pratiques en matière de gouvernance d’entreprise, une attention portée à l’éthique des affaires et aux droits de l’homme, ainsi qu’une contribution positive au bien-être social et au développement durable.

Cela rajoute des défis et enjeux supplémentaires aux entreprises tels que :

  • la réforme de la stratégie et la réforme de la gouvernance: il s’agit de repenser la stratégie à long terme de l’entreprise de façon à l’aligner aux enjeux sociaux et environnementaux. Cela passe par l’intégration des objectifs de RSE dans les objectifs plus globaux de l’entreprise, la mise en place d’un politique RSE, l’allocation du budget RSE nécessaire à l’atteinte des objectifs et la mise en place d’outils de suivi et d’évaluation de la RSE.

La création d’un comité ou de services spécifiquement dédiés à la RSE est recommandée pour assurer une coordination efficace des activités de RSE au sein de l’entreprise. Ces entités doivent disposer des pouvoirs et des ressources nécessaires pour élaborer et mettre en œuvre des initiatives de RSE, ainsi que pour surveiller et rendre compte des progrès réalisés.

  • la prise en compte des préoccupations des parties prenantes internes: une politique RSE se doit de comporter un volet bien être des employés. Cela inclut des actions visant à accroitre l’épanouissement des employés, faciliter le dialogue avec la direction, intégrer des valeurs d’égalité et de non-discrimination, mettre en place une politique de rémunération optimale… Les entreprises peuvent alors non seulement améliorer leur performance sociale et leur image de marque, mais aussi renforcer l’engagement et la motivation de leurs employés.
  • la collaboration avec les parties prenantes externes: pour mener à bien sa politique RSE, l’entreprise doit fédérer l’ensemble des acteurs avec lesquels elle interagit au quotidien autour des objectifs sociaux environnementaux. Cette collaboration vise à identifier les priorités sociales et environnementales ainsi que les défis à relever, et à développer des solutions concertées. Elle doit également évaluer ses partenariats et collaborations externes pour s’assurer qu’ils sont alignés avec ses objectifs sociaux et environnementaux. Cela implique de suspendre ou de revoir les collaborations avec des partenaires dont les pratiques ne sont pas en accord avec les valeurs de l’entreprise en matière de RSE, ou qui pourraient entraver la réalisation de ses objectifs.
  • Prise en compte des enjeux environnementaux: dans le cadre d’une politique RSE, l’entreprise doit s’engager à réduire son impact carbone au maximum. Cela implique d’identifier les sources d’émissions de gaz à effet de serre dans ses opérations et de mettre en œuvre des mesures visant à les réduire.  D’autre part, l’entreprise doit s’engager ou participer à des actions de bien être environnemental. Cela peut se faire par le biais d’actions telles que la participation à des initiatives de reboisement, la protection de la biodiversité, la conservation des ressources naturelles, ou encore le soutien à des projets de sensibilisation environnementale au sein de la communauté.

LES BIENFAITS DE LA RSE POUR UNE ENTREPRISE

La tendance des entreprises de tous les secteurs à intégrer la RSE dans leur politique générale, transcende la simple notion de coûts pour offrir une multitude d’avantages. En effet la RSE présente de nombreux bienfaits pour les entreprises qui l’adoptent et constitue même dans certains cas un facteur d’avantage concurrentiel, voire un facteur clé de succès dans certains secteurs.

Pour mieux appréhender les bienfaits de la RSE pour les entreprises qui adoptent, voici une liste non exhaustive d’avantages :

  • Accroissement de la notoriété de l’entreprise et avantage concurrentiel

L’adoption d’une approche RSE offre à une entreprise un avantage concurrentiel significatif en renforçant sa notoriété et son image de marque. L’entreprise est ainsi perçue comme un acteur participant à l’amélioration de la qualité de vie de la population, ce qui lui confère une bonne réputation aux yeux des consommateurs. D’ailleurs, selon le rapport de Reputation institute sorti en 2022, plus de 40% de l’image que les consommateurs ont d’une entreprise provient de ses activités RSE. Dans un contexte de concurrence exacerbée, une entreprise bénéficiant d’une réputation de responsabilité sociale se distingue de ses concurrents. Cette distinction devient d’autant plus significative à l’ère du numérique, où l’information circule rapidement à travers internet et les réseaux sociaux, permettant aux consommateurs de s’informer et de partager leurs opinions sur les entreprises. Ainsi, l’accroissement de la notoriété et l’obtention d’un avantage concurrentiel sont des bénéfices tangibles pour les entreprises qui intègrent la RSE dans leur stratégie. En investissant dans des actions socialement responsables, une entreprise peut renforcer sa position sur le marché et accroître la fidélité de ses clients, contribuant ainsi à sa croissance et à sa pérennité à long terme.

  • Motivation du personnel et attractivité de la marque employeur

L’un des aspects clés de la RSE, comme le met en évidence la norme ISO 2000, est l’amélioration des conditions de travail des employés.

En adoptant une approche axée sur la RSE, les entreprises favorisent le bien-être de leurs employés, ce qui se traduit par une plus grande satisfaction au travail, une motivation accrue et par conséquent une meilleure performance.

Selon une étude réalisée par ManpowerGroup dans plusieurs pays à travers le monde, 50% des salariés sont prêts à quitter leur emploi actuel pour un poste offrant de meilleures conditions de travail. Cette constatation souligne l’importance accordée par les employés à la qualité de leur environnement de travail.

Une entreprise qui offre de meilleures conditions de travail à ses employés et qui bénéficie d’une bonne réputation auprès de la population attire naturellement les talents sur le marché du travail. Cette attractivité est particulièrement prononcée chez les jeunes, qui sont fortement attirés par un environnement de travail éthique, inclusif et stimulant.

Ainsi, en investissant dans l’amélioration des conditions de travail et en adoptant une approche de RSE, une entreprise renforce sa capacité à attirer, retenir et motiver les meilleurs talents. Cela contribue à renforcer sa marque employeur et à maintenir sa compétitivité sur le marché du travail, tout en favorisant une culture d’entreprise positive et durable.

  • Reduction des coûts et stimulation de la créativité

L’approche RSE, à travers l’intégration du volet protection de l’environnement, incite l’entreprise à changer ses procédures et adopter une approche de consommation plus écologique. Cette approche implique de revoir les pratiques ayant un impact négatif sur l’environnement par des alternatives durables visant à réduire l’impact carbone. Cela se traduit en général par la réduction de la consommation d’électricité, d’eau, l’utilisation des serveurs internet, le recyclage… En conséquence à ces nouvelles procédures, l’entreprise améliore son efficacité opérationnelle et réalise des économies de coûts.

De plus, L’approche RSE conduit l’entreprise à repenser les méthodes traditionnelles et trouver des approches alternatives plus durables. Cela conduit à la recherche continuelle des solutions plus écologiques, poussant alors à plus d’innovation et de créativité comme la conception de produits plus durables, de technologies plus propres, des pratiques de gestion plus responsables.

En outre, le volet amélioration des conditions de travail des employés contribue à leur fidélisation et réduit le turnover et donc les coûts cachés qui y sont rattachés.

LE CONTEXTE NIGERIEN

La contribution des entreprises au bien être socio-environnemental est essentiel au Niger pour remédier à divers dysfonctionnements tels que le chômage, l’analphabétisation, la pauvreté, la délinquance, l’évolution des effets du changement climatique…

On remarque à travers leur communication sur les réseaux sociaux que de plus en plus d’entreprises au Niger s’engagent dans des actions au profit de la société, à travers des programmes d’insertion des jeunes diplômés sans expérience, le financement d’activités culturelles et sportives, la contribution à des œuvres caritatives, la contribution au bien être environnemental à travers des initiatives de plantation d’arbres, la mise en œuvre d’actions visant l’amélioration des conditions de travail des collaborateurs…

Un exemple illustratif de cette tendance est celui du CENTRE DE GESTION PRIVE, qui déploie des programmes concrets en faveur de l’intégration professionnelle des jeunes diplômés. À travers notre initiative de Programme d’Insertion Professionnelle, nous offrons un soutien personnalisé, des formations spécifiques, des stages, des opportunités de réseautage et d’autres ressources pour favoriser la réussite professionnelle des jeunes diplômés.

Ce programme, divisé en deux composantes distinctes, démontre notre engagement envers le développement socio-économique du Niger :

La Composante d’Identification de Ressources (CIR) permet de placer des lauréats brillants en stage longue durée au sein du CGP ou dans des structures partenaires. Depuis son lancement en 2020, plus de 25 jeunes ont bénéficié de cette opportunité, leur offrant une expérience professionnelle précieuse et les préparant à une carrière réussie.

La Composante d’Accompagnement des Diplômés (CAD) vise à soutenir activement les jeunes en recherche d’emploi en leur transmettant des compétences transversales essentielles pour accroître leur compétitivité sur le marché du travail. Actuellement, deux cohortes ont bénéficié de cet accompagnement intensif sur une période de trois mois.

Cette initiative du CGP illustre la prise de conscience croissante des entreprises au Niger quant à l’importance de contribuer au bien-être socio-économique de la population, tout en démontrant les avantages mutuels que ces actions apportent tant pour les entreprises que pour la société dans son ensemble.

Dans le cadre de notre engagement envers le développement professionnel des jeunes au Niger, nous nous investissons également dans l’accompagnement des étudiants pour finaliser leur mémoire de fin d’études. Nous avons constaté que de nombreux étudiants rencontrent des difficultés à terminer et à soutenir leur mémoire, ce qui peut entraîner des retards dans leur parcours académique et professionnel.

Ainsi, nous offrons un accompagnement personnalisé aux étudiants afin de les aider à surmonter les obstacles rencontrés dans l’achèvement de leur mémoire. Notre équipe d’experts met à leur disposition des conseils, des ressources et un soutien méthodologique pour les guider tout au long du processus de rédaction, de recherche et de présentation de leur mémoire.

Cette initiative s’inscrit dans notre engagement continu à soutenir et à promouvoir le développement des jeunes au Niger.

CONCLUSION

En conclusion, la Responsabilité Sociale des Entreprises incarne une évolution majeure dans la manière dont les entreprises interagissent avec la société et l’environnement. Au-delà de la simple philanthropie, elle représente une approche stratégique qui favorise un partenariat mutuellement bénéfique entre l’entreprise et la société dans laquelle elle opère.

En intégrant les enjeux environnementaux, sociaux et économiques dans leurs pratiques commerciales quotidiennes, les entreprises peuvent non seulement améliorer leur performance financière, mais aussi avoir un impact positif sur la société et l’environnement. En investissant dans des initiatives durables, en favorisant des conditions de travail équitables et en adoptant des pratiques commerciales responsables, les entreprises peuvent contribuer de manière significative au bien-être collectif et à la préservation des ressources naturelles.

Ainsi, la RSE ne se limite pas à une simple obligation légale ou à une tendance temporaire, mais elle devient de plus en plus un pilier fondamental de la gestion d’entreprise moderne. En embrassant pleinement les principes de la RSE, les entreprises peuvent non seulement prospérer sur le plan économique, mais aussi devenir des acteurs essentiels du changement social et environnemental positif.

WEBOGRAPHIE

BIBLIOGRAPHIE

  • Nicole BARTHE et Kaoutar BELABBES, (2016), « La ’’GRH socialement responsable’’ : un défi pour les entreprises engagées dans une démarche RSE »
  • Les trophées de la responsabilité sociale & environnementale dossier de représentation (2019) « DÉFIS RSE, Redonner du Sens à l’Entreprise »
  • Jean Biwolé-Fouda, (2023), « La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) dans les très petites entreprises et les petites entreprises en contexte africain : état des lieux et modélisation »
  • 2022 Global RepTrak 100

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter.

Suivez nos dernières publications et l’évolution de nos offres et services.

Contactez-nous

© 2024 CGP NIGER. Tous droits réservés.